Ressources & outils icon

Ressources documentaires

Filtrer par
Thèmes
Territoires
Réinitialiser les filtres
résultat(s) pour votre recherche
Trier par
Détails Masquer
Document pdf

Depuis 2000, la part des 18-29 ans habitant chez leurs parents augmente à nouveau

Paru en Janvier 2018 - Auteur(s) : Erwan Pouliquen, division Logement, Insee - mis en ligne sur le site le 6 Février 2018 Territoire(s) : France Thème(s) : Jeunesse, Logement / hébergement

En 2013, près d’un jeune adulte de 18 à 29 ans sur deux (46 %) habite chez ses parents tout ou partie de l’année. L’autonomie résidentielle peut s’acquérir de façon progressive : 15 % des 18-24 ans qui habitent chez leurs parents résident aussi en partie ailleurs. Elle est souvent associée à une aide financière régulière des parents, surtout pour les plus jeunes.

Après une diminution amorcée au milieu des années 1990, le taux de cohabitation avec les parents a de nouveau augmenté depuis le début des années 2000, poussé par la hausse du chômage et de la population étudiante. Pour les plus jeunes, habiter avec ses parents concerne surtout les étudiants, tandis que les 25-29 ans sont majoritairement actifs. Parmi les actifs de 25-29 ans, ceux qui cohabitent sont moins bien insérés dans l’emploi : moins souvent cadres ou professions intermédiaires, ils occupent plus fréquemment des emplois à durée limitée et sont plus souvent au chômage.

Plus de huit adultes sur dix résidant chez leurs parents n’ont jamais vécu ailleurs. En revanche, parmi les 25-29 ans, un jeune sur cinq est parti puis revenu, et un sur quatre après 30 ans. Le souhait de partir est plus fort pour ceux qui sont revenus habiter chez leurs parents.

Détails Masquer
Document pdf

Analyse des besoins sociaux à l’échelle intercommunale sur le territoire de Sud-Hérault

Paru en Décembre 2017 - Auteur(s) : Communauté de communes Sud-Hérault, Valérie DESMARTIN-BELARBI, Conseillère technique CREAI-ORS LR et Bernard LEDESERT, Médecin de santé publique CREAI-ORS LR - mis en ligne sur le site le 24 Janvier 2018 Territoire(s) : France, 34 - Hérault Thème(s) : Famille, Personnes âgées, Personnes handicapées, Politique sociale, Santé / accès aux soins

La communauté de communes Sud-Hérault, née en 2014, a choisi d’exercer des compétences dans le domaine social. Pour cela, elle s’est engagée dans une analyse des besoins sociaux. Ce travail a été mené en deux phases : une phase de production d’un diagnostic territorial démographique et social à partir d’une analyse quantitative et statistique et une phase d’élaboration de préconisations et de propositions d’actions par une analyse qualitative, priorisant certaines thématiques prioritaires, et permettant de produire les éléments pour un futur schéma d’action sociale.

Outre le diagnostic de territoire, cette démarche a permis de faire émerger 10 fiches actions organisées en 7 axes reliés aux trois thèmes prioritaires, complétée par deux fiches actions visant à une rationalisation et harmonisation du développement social intercommunal en préservant la proximité. Cet ensemble, issu des concertations est complété par des propositions formulées par le CREAI-ORS.

Détails Masquer
Document pdf

Occitanie - France métropolitaine : des dynamiques démographiques opposées

Paru en Décembre 2017 - Auteur(s) : Émilie Auriac, Stéphane Méloux, Insee Occitanie, Insee Flash n°75 - mis en ligne sur le site le 22 Janvier 2018 Territoire(s) : France, Occitanie Thème(s) : Démographie

Entre 2010 et 2015, la population en Occitanie augmente fortement (+ 0,9 % par an), presque deux fois plus vite qu’en moyenne en métropole. À l’opposé de cette dernière, le moteur essentiel de cette croissance
démographique est l’excédent migratoire, le solde naturel n’y contribuant qu’à hauteur de 0,2 %. Littoral et zones urbaines sont les territoires les plus dynamiques.

Détails Masquer
Document pdf

Accès et renoncement aux soins - Données régionales du Baromètre Santé 2016

Paru en Septembre 2017 - Auteur(s) : ORS Midi-Pyrénées, ORS-CREAI Languedoc-Roussillon - mis en ligne sur le site le 3 Janvier 2018 Territoire(s) : Occitanie, 09 - Ariège, 11 - Aude, 12 - Aveyron, 30 - Gard, 31 - Haute-Garonne, 32 - Gers, 34 - Hérault, 46 - Lot, 48 - Lozère, 65 - Hautes-Pyrénées, 66 - Pyrénées-Orientales, 81 - Tarn, 82 - Tarn-et-Garonne Thème(s) : Minima sociaux, Non-recours, Santé / accès aux soins

Les points essentiels :

  • 95% des personnes de 18 ans et plus déclarent disposer d’une couverture complémentaire.
  • 96,7% des adultes inscrits à la sécurité sociale ont déclaré un médecin traitant, de façon moindre chez les 25-34 ans et chez les personnes ne disposant pas de couverture maladie complémentaire.
  • 16,3% des personnes majeures ont renoncé à des soins pour des raisons financières au cours des 12 derniers mois, en particulier pour des soins dentaires (11,6%). Ce renoncement apparait plus important chez les personnes se considérant en mauvaise santé (26,3%).
  • Le renoncement aux soins est bien plus élevé pour les personnes ayant les plus bas revenus (25,4%), ainsi quepour les personnes sans complémentaire santé (32,5%). Il est également plus important chez les femmes (19,0% vs 13,4%).

Détails Masquer
Document pdf

Ressources et accès à l'autonomie résidentielle des 18-24 ans

Paru en Novembre 2016 - Auteur(s) : Laura Castell et Christelle Thouilleux (INSEE), Nathalie Missègue, Mickaël Portela, et Raphaëlle Rivalin (DREES) - mis en ligne sur le site le 4 Décembre 2017 Territoire(s) : France Thème(s) : Jeunesse, Logement / hébergement, Revenus

Le cheminement vers l’indépendance des jeunes adultes passe par l’accès à un logement autonome, mais aussi l’acquisition de ressources propres.

En 2014, les jeunes adultes de 18-24 ans résidant en France disposent de 9 530 euros de ressources individuelles en moyenne, provenant pour un tiers d’aides familiales. Les jeunes adultes qui poursuivent des études sans exercer d’activité rémunérée ont de faibles ressources individuelles : 4 390 euros en moyenne pour ceux qui résident dans le logement familial et 8 890 euros pour ceux qui l’ont quitté. Ceux en emploi la plus grande partie de l’année ont les ressources individuelles les plus élevées : 14 870 euros quand ils résident chez leurs parents et 16 470 euros pour les autres. À l’opposé, les jeunes inactifs ou au chômage la majeure partie de l’année disposent des plus faibles ressources.

Quitter le nid familial est un processus continu : fin 2014, un jeune de 18-24 ans sur cinq se trouve dans une situation intermédiaire dans laquelle il vit à la fois dans un logement autonome et chez ses parents. 43 % des jeunes adultes ont leur propre logement, mais ils ne sont que 17 % à y résider exclusivement et à financer seuls ce logement. Les parcours sont très différents là aussi selon leur situation d’activité : les jeunes en études, notamment ceux poursuivant des études sélectives ou supérieures, ou ceux issus des milieux favorisés, quittent souvent le domicile parental sans pour autant devenir indépendants vis-à-vis de leurs parents ; les jeunes sortis du système éducatif, eux, attendent généralement d’avoir une situation suffisamment stable pour partir du logement parental de façon indépendante.

Détails Masquer
Document pdf

Difficultés d’accès aux services : l’arrière-pays méditerranéen cumule les contraintes

Paru en Novembre 2017 - Auteur(s) : Rémi Lardellier, Benoît Mirouse (Insee), Haithem Chehoud, Bernadette de la Rochère (ARS), Insee Analyses n°54 - mis en ligne sur le site le 26 Novembre 2017 Territoire(s) : France, Occitanie Thème(s) : Inégalités, Qualité de vie

En Occitanie, les bassins cumulant le plus de difficultés d’accès aux services sont situés dans l’arrière-pays du littoral méditerranéen, de Bessèges au nord à Prades au sud, et jusqu’à Saint-Girons dans le Couserans. Ces territoires sont néanmoins faiblement peuplés : seul le bassin de Lézignan-Corbières dépasse les 45 000 habitants. Certains tels ceux de Narbonne, Alès ou Carcassonne, bien plus peuplés, présentent des difficultés d’accès moindres mais non négligeables. Sans surprise, les contraintes liées aux caractéristiques du territoire sont maximales dans le Massif central et dans les Pyrénées. Pour les villes du littoral en revanche, l’accumulation des fragilités socio-économiques limite l’accès aux services.

Détails Masquer
Document pdf

L’emploi non qualifié a changé de visage en trente ans

Paru en Novembre 2017 - Auteur(s) : Émilie Auriac, Insee, Insee Flash n°45 - mis en ligne sur le site le 26 Novembre 2017 Territoire(s) : Occitanie Thème(s) : Emploi / chômage, Formation / insertion

En trente ans, le poids de l’emploi non qualifié – un emploi sur cinq – reste stable en Occitanie, alors qu’il diminue légèrement en France métropolitaine. Cependant, la nature des emplois n’est plus la même : avec le recul de l’industrie, la part des ouvriers non qualifiés chute de 14 à 7 % de l’emploi régional total, alors que celle des employés non qualifiés passe de 8 à 13 %, en lien avec les nouveaux besoins de la population. Cette double évolution se vérifie sur l’ensemble de la région et aboutit à une répartition plus diffuse des emplois non qualifiés.

Détails Masquer
Document pdf

Malgré les revenus de transfert, l’Occitanie figure parmi les régions métropolitaines les plus pauvres

Paru en Novembre 2017 - Auteur(s) : Marc Royer, Insee Occitanie, Insee Analyses n°55 - mis en ligne sur le site le 26 Novembre 2017 Territoire(s) : France, Occitanie Thème(s) : Inégalités, Minima sociaux, Pauvreté / précarité / inclusion sociale, Revenus

Les habitants d’Occitanie disposent de revenus déclarés parmi les plus faibles et les plus inégalitaires de France métropolitaine. Des dispositifs de compensation monétaire permettent de réduire ces écarts de revenu entre les plus riches et les plus pauvres, d’une part en diminuant les revenus par l’impôt et d’autre part en les augmentant par le versement de prestations sociales. Après ces compensations, les écarts de revenus sont réduits de 44 % en Occitanie, qui reste néanmoins l’une des régions les plus pauvres, avec la Corse, les Hauts-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Détails Masquer
Document pdf

Portrait de région par Pôle Emploi Occitanie

Paru en Novembre 2017 - Auteur(s) : Observatoire Régional de l'Emploi Occitanie - mis en ligne sur le site le 24 Novembre 2017 Territoire(s) : Occitanie, 09 - Ariège, 11 - Aude, 12 - Aveyron, 30 - Gard, 31 - Haute-Garonne, 32 - Gers, 34 - Hérault, 46 - Lot, 48 - Lozère, 65 - Hautes-Pyrénées, 66 - Pyrénées-Orientales, 81 - Tarn, 82 - Tarn-et-Garonne Thème(s) : Démographie, Economie régionale, Emploi / chômage

Ce document dresse un état des lieux des principales caractéristiques de la région par le biais de différentes problématiques : démographie, économie, emploi, marché du travail.

Détails Masquer
Document pdf

Enfants pauvres, enfants démunis, quels indicateurs ?

Paru en Octobre 2017 - Auteur(s) : Les cahiers de l'ONPES n°1, Octobre 2017 - mis en ligne sur le site le 24 Novembre 2017 Territoire(s) : France Thème(s) : Enfance, Famille, Inégalités, Logement / hébergement, Pauvreté / précarité / inclusion sociale, Santé / accès aux soins, Scolarité / éducation

En 2004 dans un rapport qui fit date sur « Les enfants pauvres en France », le CERC dressait trois constats majeurs :

  • La lutte contre la pauvreté infantile est un impératif moral. Les enfants subissent ces situations défavorisées sans pouvoir agir pour les changer.
  • La pauvreté qui sévit dans les familles et qui touche les enfants est un puissant facteur de transmission intergénérationnelle des inégalités. Elle constitue en cela une « négation de l’égalité des chances ». Il faut par conséquent s’attaquer aux conséquences négatives de la pauvreté des enfants sur leur devenir.
  • L’information statistique doit être améliorée pour mieux appréhender l’étendue du phénomène et ses conséquences sur le développement de l’enfant. Le CERC appelait à réaliser des progrès pour aller plus loin dans l’analyse, notamment dans l’étude du « bien-devenir » des enfants.

Dans son programme de travail 2014-2017, l’Onpes s’était engagé à approfondir la connaissance de la pauvreté des enfants dont la croissance au cours des dix dernières années constitue aujourd’hui un sujet de préoccupation prioritaire. Le présent cahier reflète cet engagement en présentant deux études qui s’efforcent l’une et l’autre de comprendre les aspects spécifiques de la pauvreté infantile, indépendamment de l’appartenance des enfants à une famille pauvre.

12345