Ressources & outils icon

Revenus et conditions de logement des personnes âgées vivant à domicile en Languedoc-Roussillon

Le sujet de cette étude a été identifié comme thématique prioritaire dans la région en terme de précarité par le comité technique de la Plateforme d'Observation Sanitaire et Sociale en Languedoc-Roussillon en mars 2011 : «  en quoi l’analyse des revenus et de la solvabilité des personnes âgées permettra d’orienter les politiques publiques : logement et précarité énergétique, souscription d’une assurance dépendance, renoncement aux soins, malnutrition, etc. ? » 

Le groupe de travail « Repérage des situations de fragilités des seniors »

Plusieurs réunions du groupe de travail "Repérage des situations de fragilités des seniors" se sont tenues et des besoins d’information spécifiques en matière de revenus et conditions de logement des personnes âgées vivant à domicile en Languedoc-Roussillon ont été spécifiés en lien avec l’Observatoire des fragilités de la Caisse d'Assurance Retraite et de la Santé au Travail du Languedoc-Roussillon (Carsat-LR). Un enjeu fort pour les acteurs régionaux en charge des politiques sociales de logement, d’aide et d’accompagnement des assurés en difficulté est donc de repérer les éventuelles situations de fragilité des seniors dans la région. En effet, le Languedoc-Roussillon se situe au 8ème rang des régions françaises les plus âgées. Le nombre de personnes de 75 ans ou plus pour 100 personnes de moins de 20 ans, s'élève à 44 % en 2008 contre 36 % en France métropolitaine. L’attractivité régionale concerne également de nombreux retraités et préretraités qui vieilliront en Languedoc-Roussillon.

La méthodologie

Un partenariat entre l’INSEE, la CARSAT, la DRJSCS et la POSS-LR a fait l’objet d’une convention pour la réalisation de l’étude destinée à éclairer les politiques publiques de logement, de prévention des situations de vulnérabilité et d’action sociale des personnes âgées conduites par les différents acteurs (Carsat-LR, DRJSCS, CG). Cette étude destinée à mieux connaître le niveau et les conditions de vie des personnes âgées a été confiée à l’INSEE.

Les différentes étapes de la méthodologie retenue sont les suivantes :

  • un descriptif de la dispersion des revenus fiscaux dans la région,
  • une mise en évidence de la corrélation entre revenus fiscaux et catégories socioprofessionnelles,
  • une exploitation des données du recensement de population afin de décrire le public des personnes âgées de plus de 65 ans habitant à domicile et leurs conditions de logement.
  • des travaux d’analyse plus techniques (analyse des correspondances multiples et classification ascendante hiérarchique) permettant de distinguer 6 types de public selon leurs caractéristiques et leurs problématiques de revenus et de logement. Cette dernière typologie ayant pour but une meilleure connaissance des populations les plus fragilisées ; populations qui seront par la suite localisées sur  le territoire languedocien.

L’application de cette méthode aux données de l’Hérault a permis dans un premier temps de confirmer la validité de la démarche et d’en affiner les principes (choix des variables, etc.). Elle a ensuite été appliquée à l’ensemble des données régionales.

La présentation des résultats

Les résultats régionaux ont été présentés en comité de suivi élargi; différents organismes ont été sollicités pour venir étayer de leur expertise ces premiers résultats : ANAH, ARS, 25 CCAS, Conseils généraux, MSA, RSI.

L'étude a été présentée lors de la Commission régionale du vieillissement de décembre 2012 ainsi que lors de l'atelier de la POSS-LR "Les seniors en Languedoc-Roussillon" en janvier 2013.

La publication a été réalisée dans la ligne éditoriale de l’Insee : Repères synthèse n°1, janvier 2013 : Languedoc-Roussillon : des risques de fragilité des personnes âgées différents selon les territoires.